Terminal myPOS - Lecteur de carte de crédit mobile
Blog myPOS Dans La Presse

Le Paiement Sans Contact : Un Geste Barrière À Conserver Après Le 11 Mai

Notre société va devoir vivre avec le Covid-19 et adapter ses habitudes afin de minimiser le risque de toute autre pandémie… Il est apparu que la distanciation sociale à travers les gestes barrières est l’un des moyens les plus efficaces de ralentir la propagation du virus… Eviter de se faire la bise, de se serrer la main, se laver les mains régulièrement, porter un masque dans des endroits clos à forte densité et, lors d’un achat, payer sans contact.

Il a été démontré dans une multitude d’études que les billets de banque qui s’échangeaient régulièrement de main en main sans jamais être « lavés » étaient un vecteur important dans la transmission du virus. C’est pour cela que la Chine, foyer du Covid-19, s’est très vite mise à nettoyer ses billets de banque usagés dans l’objectif affiché de limiter la propagation du coronavirus.

Sans aller dans le détail de chaque étude sur le sujet, qui démontre plus ou moins la nocivité des billets de banques, il est de sens commun que nos billets de banques sont tout simplement sales et c’est pour cela qu’il est important de passer du cash au digital.

En France, d’après la Banque Centrale Européenne, plus de la moitié de nos transactions quotidiennes sont encore réalisées par cash ; surtout nos plus petites transactions quotidiennes.

Mais grâce à des solutions innovantes telles que les terminaux de paiement mobile développés par des FinTech telles que myPOS, les entrepreneurs français peuvent accepter tous les principaux moyens de paiement par carte sans contact et simplifier la gestion financière de leur entreprise grâce à une application mobile simple et intuitive.

Jean Beaubois en charge de la stratégie chez myPOS, un des leaders européens des services financiers dédiés aux entrepreneurs nous éclaire sur ce terminal POS à écran tactile. 

Sans avoir à se rendre dans une agence (afin de créer encore plus de distanciation sociale), en quelques clics, un entrepreneur obtient :

  1. un terminal de paiement mobile qui fonctionne à travers la France mais aussi toute l’Europe, ce qui lui permet d’être au plus proche de ses clients. myPOS offre le choix entre 6 terminaux de paiement avec des fonctionnalités différentes afin de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque secteur d’activité.
  2. une application mobile simple et intuitive pour gérer son compte société spécialement créé.
  3. une carte de débit qui lui permet d’avoir accès instantanément à l’argent qu’il vient de collecter avec son terminal de paiement.
  4. 60 applications spécialisées afin de l’aider dans la gestion commerciale de son entreprise (facturation, gestion des stocks, des frais, etc…).

La solution myPOS est sans frais d’installation et de souscription ; les entrepreneurs sont facturés seulement en fonction de leur chiffre d’affaires afin de s’adapter au plus près de leur niveau d’activité, ce qui est assez attractif pour ceux d’entre eux qui ont des activités saisonnières comme des élagueurs, des professeurs de ski, des conducteurs de taxi en zone touristique.

De plus, afin d’être au plus proche des entrepreneurs français, myPOS est présent physiquement à Paris ; afin d’offrir un service client dédié constamment disponible par téléphone ou par mail.

Aujourd’hui, l’industrie FinTech cherche à intégrer encore plus de services au moment de la transaction. Par exemple, myPOS a commencé à offrir un service intégré de facturation aux 100 000 entrepreneurs qui lui fait déjà confiance en France et à travers l’Europe.

C’est uniquement en simplifiant la vie intense des entrepreneurs français que l’industrie financière arrivera à remplacer le cash par la carte. L’objectif de myPOS est de devenir le choix numéro 1 des entrepreneurs français en leur offrant une solution financière simplifiée et de qualité qui leur permette de se concentrer sur ce qui les intéresse le plus : “servir leurs clients”.

Et même, le paiement par carte innove avec le « sans-contact » qui permet d’éviter aux clients de taper leur code sur un clavier de terminal de paiement qui lui aussi peut être source de contamination. Afin de favoriser l’utilisation du « sans-contact », Bercy, qui a été très actif dans le soutien aux petits commerçants, a joué le rôle de catalyseur afin d’augmenter le plafond de paiement sans contact de 30 à 50 euros.

Demain, je pense que plus en plus de Français adopteront comme moyen de paiement des solutions 100% mobile tel qu’on le voit déjà en Asie et en Afrique… ApplePay, par exemple, permet de régler avec son mobile ou sa montre connectée n’importe quel achat sans contact au-delà de 50 euros…

Article en vedette: Forbes.fr

Partager cette publication:

Publications associées