Terminal myPOS - Lecteur de carte de crédit mobile
Blog myPOS Conseils

Comment ouvrir votre propre boutique ?

  1. Choisissez votre concept ou votre idée d’entreprise
  2. Faire une analyse de marché
  3. Trouvez votre emplacement
  4. Créez votre business plan
  5. Sélectionnez votre type d’entreprise
  6. Procédures administratives

Il y a de nombreux avantages à créer sa propre entreprise.

Du fait d’être son propre patron, de fixer ses propres horaires et, en fin de compte, de recevoir des récompenses financières, l’expérience peut être vraiment enrichissante.

Si vous êtes prêt à créer votre propre boutique et que vous avez déjà réfléchi à cette idée, il y a plusieurs étapes à franchir et des choses à envisager avant de vous lancer dans votre entreprise. 

Voyons un peu les préparatifs nécessaires à la création de votre propre entreprise.

1. Choisissez votre concept ou votre idée d’entreprise

Il existe de nombreuses idées de petites entreprises que vous pouvez explorer lorsque vous vous embarquez dans votre parcours professionnel. 

Assurez-vous simplement que vous êtes passionné par le concept d’entreprise.

Il peut s’agir d’une épicerie, d’un magasin de vêtements ou d’une autre entreprise de vente au détail. 

En fin de compte, choisissez votre idée en fonction de vos compétences et de votre expérience, ainsi que de vos objectifs futurs.

2. Faire une analyse de marché

Une analyse de marché peut être définie comme le processus approfondi qui permet d’examiner vos clients et concurrents potentiels et d’obtenir des informations détaillées sur le secteur dans lequel vous allez entrer.

Alors, comment s’y prendre ?

Voici quelques étapes pour vous guider :

  1. Examinez de plus près votre secteur d’activité : Il convient ici de prendre en compte des facteurs tels que sa taille et sa portée, les taux de croissance prévus ainsi que le cycle de vie des autres entreprises du secteur.
  2. Déterminez qui sont vos clients : Vous devez segmenter les clients potentiels en catégories, notamment le sexe, d’âge, de revenu et de lieu. Une autre mesure importante à prendre ici serait de passer du temps à rechercher leurs dépenses et leurs habitudes d’achat.
  3. Apprenez à connaître vos concurrents : Examinez leurs forces et leurs faiblesses et déterminez la valeur qu’ils offrent à votre clientèle potentielle. Vérifiez leurs prix, leur offre, leur situation géographique et la saturation du marché. Un autre élément consiste à examiner également la concurrence indirecte. Y a-t-il des accessoires pour vos produits que vous voudrez ajouter à votre gamme de produits ? Qui les vend et à quel prix ?
  4. Les réglementations légales auxquelles vous devez vous conformer : Au cours de cette étape, vous voudrez savoir quelles sont les réglementations en vigueur pour la gestion de votre entreprise. S’agit-il d’un espace facile d’accès ou existe-t-il des barrières élevées à l’entrée ?
  5. Analysez les résultats : Une fois que vous avez terminé les étapes 1 à 4, il est temps d’analyser les résultats. N’oubliez pas que vous en aurez besoin pour votre business plan, qui est examiné plus en détail ci-dessous. 

3. Trouvez votre emplacement

Lorsque vous commencez votre activité commerciale et que vous ouvrez votre magasin, vous devez également avoir un objectif en tête. 

Essayez de vous éloigner des endroits où la concurrence est forte. Assurez-vous également qu’il y a suffisamment de places de parking et que votre entreprise est située dans un endroit proche des voies de transport public les plus fréquentées.

N’oubliez pas que votre loyer mensuel sera l’une de vos plus grosses dépenses et que c’est un facteur de coût que vous devrez également garder à l’esprit.

4. Créez votre business plan

Dans la plupart des cas, une entreprise est généralement financée en partie par son propriétaire et en partie par un prêt d’une banque ou d’une autre institution financière.

Dans ce cas, vous devrez préparer un business plan qui transmet toutes les informations susmentionnées de manière concise, ce qui indique en fin de compte le potentiel de rentabilité de votre entreprise.

Parmi les principaux aspects qui figureront dans un business plan, on peut citer, entre autres, les suivants

  • Analyse des flux de trésorerie
  • Projections de rentabilité
  • Plans à moyen et long terme pour votre entreprise
  • Nombre d’employés
  • Type d’action qui constituera l’essentiel de votre offre commerciale et son coût
  • Votre localisation 
  • Dépenses prévues
  • Et d’autres

5. Sélectionnez votre type d’entreprise

Il existe également différentes responsabilités que vous devrez assumer en tant que propriétaire d’entreprise, selon l’entité commerciale que vous choisissez de créer. 

En outre, il y aura des implications financières selon le type d’entreprise que vous choisirez. Par exemple, le paiement de la TVA et des impôts, entre autres. 

Voici quelques-unes des entités commerciales légales les plus courantes que vous pouvez envisager :

Propriétaire unique à responsabilité limitée/auto-entrepreneur

Il s’agit de l’entité commerciale dont une personne dirige l’entreprise. 

Comme son nom l’indique, elle ne convient pas à un partenariat avec deux ou plusieurs personnes.

Franchise

Opter pour l’achat d’une franchise est une autre possibilité que vous pourriez envisager. 

Après tout, elles s’accompagnent d’une reconnaissance de la marque, de pratiques commerciales établies, d’une solide réputation et de nombreux autres avantages.

Société à responsabilité limitée

Une société à responsabilité limitée comprend au moins deux personnes physiques qui possèdent et exploitent l’entreprise.

Dans le cadre de cette structure d’entreprise, vos fonds privés et les fonds de votre entreprise sont séparés.

Cela signifie que si vous devez liquider votre entreprise ou faire face à certaines questions juridiques liées à votre entreprise, vous ne serez pas tenu personnellement responsable de ces coûts. 

6. Procédures administratives

Pour créer votre propre entreprise, vous devrez prendre certaines mesures supplémentaires, appelées “procédures et processus administratifs”.

Examinons quelques-unes d’entre elles.

Tout d’abord, vous devez enregistrer votre entreprise au registre du commerce et des sociétés (RCS). 

Ensuite, en fonction de la taille de votre espace commercial, vous devrez peut-être obtenir une autorisation de la Commission départementale d’aménagement. 

Vous pouvez également avoir besoin d’une autorisation pour “occuper un domaine public”. Il peut s’agir d’une terrasse qui empiète sur une voie publique, ce qui implique par la suite que vous devrez obtenir un permis de stationnement ou une autorisation des autorités routières. 

Ensuite, si vous envisagez de modifier l’aspect extérieur de vos locaux commerciaux, vous devez également obtenir les autorisations nécessaires à cet effet.

Vous devrez également demander une assurance commerciale ou une assurance responsabilité professionnelle pour couvrir les risques liés à vos activités commerciales. Il se peut que vous deviez obtenir d’autres autorisations, qui dépendent de votre type d’entreprise.

Conclusion

L’ouverture de votre propre magasin peut être très excitante et, au bout du compte, se traduire par une entreprise rentable pour vous.

Toutefois, avant de vous lancer dans cette aventure, vous devrez vous préparer sérieusement. 

N’oubliez pas que vous devrez faire une analyse de marché, préparer votre business plan et obtenir toutes les autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes avant de vous lancer.

Il y a aussi la question du choix de votre entité et de votre type d’entreprise. 

Bien que la quantité de démarches administratives puisse sembler écrasante au premier abord, si vous disposez des bonnes informations, vous pouvez créer votre propre entreprise sans problème.  Tout ce qu’il faut pour se préparer, c’est de la patience, de la persévérance et une bonne dose de recherche.

Partager cette publication:

Publications associées

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons cookies et d'autres technologies de suivi pour optimiser notre site web et fournir des informations ciblées aux visiteurs du site. En savoir plus

Vous pouvez également gérer vos cookies .

2-3